Jacques Schoeffel

Jacques Schoeffel

Jacques handhabt seine Kamera mit derselben Geschicklichkeit, Präzision, Aufmerksamkeit und Sorgfalt wie seine Zahnarztinstrumente. Und mit derselben Leidenschaft und genauso viel Erfolg.

Er hat nie einen Fotokurs besucht und verlässt sich auf sein Gefühl, findet die richtigen Ausschnitte und Blickwinkel. Die Magie des festgehaltenen Moments tut den Rest.

 

https://www.flickr.com/photos/127551632@N05/

Bevor er fotografierte, schrieb er wunderbare Texte. Als kaum 18-jähriger Gymnasiast gewann er den ersten Preis beim Concours de Bissy, der auch Uni-Studenten offensteht. Der prämierte Text De beaux rats, in dem der Vorname Deborah eine zentrale Rolle spielt, fasziniert durch seinen Stil, der, so sagen einige, an Kafka erinnert. Campagne de prévention ist ebenfalls sehr lesenswert, geschrieben mit studentischem Humor und Selbstironie. Auf dieser Seite können Sie die Texte einen nach dem anderen neu und immer wieder lesen.

Des Beaux Rats

Un zéro. Un un. Deux points qui clignotent. Un trois. Un deux. Rouges. Le reste est noir. Je suis allongé dans mon lit, les yeux ouverts, tous mes sens aux aguets … Je perçois une chose. Une horrible chose. Elle bouge. Elle est juste à côté de moi. A ma gauche. C’est chaud. Humide. Gros. Si je n’arrive pas à dormir, c’est à cause d’elle. [...] Lire la suite >><<

Campagne de prévention

- Lundi matin, neuf heures, et j’en peux déjà plus. Ils m’épuisent. L’assistante me tendit un dossier jaune et soupira. - Bonne chance … J’ai ouvert la porte de la cage (certains l’appellent la salle d’attente). Et c’était comme si le monde sauvage en entier m’avait explosé à la figure. Des cris. Des grognements. Des pleurs. Et une multitude d’adorables bambins (pour ne pas dire beaucoup trop de sales gosses) qui courraient, chahutaient ou grimpaient partout [...] Lire la suite >><<

Six doigts

L’éclat feutré de la Lune laissait doucement sa place aux rayons impériaux de l’astre diurne. Le Soleil gorgeait peu à peu la vallée d’une lumière teintée de chaleur et pour saluer le retour de ce nouveau jour, divers oiseaux entonnèrent leurs gazouillis emplis de liberté et de quiétude. Ils se mêlaient harmonieusement au chant des eaux agitées du torrent pour ne former qu’une exquise mélopée aux notes pures et cristallines. [...] Lire la suite >><<

error: Contenu protégé