EDITO Actuel

EDITO ACTUEL

21 mai: plein gaz en direction de la Loi sur l’énergie

Dans nos colonnes, nous avons régulièrement été amenés à évoquer la stratégie énergétique de la Suisse, avec ses objectifs à l’horizon 2030 et 2050. Nous nous faisons l’écho de tous les efforts réalisés dans différents secteurs d’activité pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Mais voilà que de manière un peu surprenante, nous nous trouvons face à une échéance très proche, celle du 21 mai avec la votation populaire.

Le prochain dimanche de votation se doit d’être un tremplin pour atteindre les objectifs de la stratégie énergétique. En voulant citer les arguments en faveur d’une législation claire visant une utilisation parcimonieuse de l’énergie, nous enfonçons vraisemblablement des portes ouvertes auprès des lectrices et des lecteurs de notre magazine. Cela dépasserait le cadre de cet éditorial.

En pensant au travail de toutes les entreprises et personnes de la branche du bâtiment et des applications de l’électricité qui développent continuellement des idées et des produits destinés à améliorer l’efficacité énergétique, je citerai juste un chiffre: CHF 13 000 000 000. C’est le prix à payer chaque année pour l’importation d’énergie sous toutes ses formes. Est-ce vraiment justifié? Ne serait-il pas plus judicieux d’investir dans un système énergétique moderne et favoriser les solutions techniques les plus abouties pour une bonne gestion technique des bâtiments ? Une réglementation allant dans ce sens permettra de dégager des moyens en faveur de l’emploi en Suisse et dynamisera encore davantage la formidable capacité d’innovation de nos entreprises.
Les opposants font entrevoir la menace de douches froides, de logements mal chauffés et des longs chemins à pied vers le travail. Vous êtes mieux à même d’apporter un jugement objectif à ce sujet. Il est prouvé depuis bien longtemps – et les exemples foisonnent – qu’il est possible de réaliser des économies d’énergie tout en augmentant le confort. En témoignent les différents articles que nous avons préparés pour vous dans ce numéro.
La question sous-jacente à la votation est d’une importance autrement grande: que voulons-nous pour la Suisse et quel monde souhaitons-nous laisser à nos enfants?
A chacun d’y apporter sa réponse, elle compte.

Pierre Schoeffel

Rédacteur en chef
pierre.schoeffel@keyboost.ch

error: Contenu protégé